Tes cris poussent des fleurs sauvages
dans les cieux des coeurs et des anges.
Tes nuits semblent des heures et des âges
de jolis cauchemars et de mauvais songes.
Tes sourires cachent la misère des pages
d'une vie morose passée dans la fange.
********
Tes lèvres caressent des cigarettes et des trompettes
Un peu de nicotine et de musique chaotique.
Tes yeux contaient des mots et des fleurettes.
Ils comptaient tes maux et tes cantiques.
Tes coeurs ont des manies et des facettes
d'une furie et d'une âme joliment sadiques.
********
Tes sens et ton essence, triste Pensée,
ornent le silence d'un bruit qui pense.
Ton être présent et celui passé
dessinent des doutes et des nuances.
Tes fins, ta fin et tes larmes coincées
font de toi un recueil de poèmes intenses.